Inégalités et écologie

Des études montrent que sans d’avantage de justice sociale, il sera difficile d’atteindre les objectifs du développement durable. Selon Lucas Chancel, sur le long terme, ce sont pourtant les plus modestes qui bénéficieront le plus de la protection environnementale…

Plus de 10 ans après l’ouragan Katrina, la Louisiane continue de perdre ses zones humides qui agissent comme un tampon contre les tempêtes, phénomène qui avait contribué à la violence de Katrina en 2005
Plus de 10 ans après l’ouragan Katrina, la Louisiane continue de perdre ses zones humides qui agissent comme un tampon contre les tempêtes, phénomène qui avait contribué à la violence de Katrina en 2005 Crédits : Mario Tama / Getty Images – AFP

« Le capitalisme au XXIe siècle fait face à de nombreux défis, dont l’écologie. On observe l’incapacité des systèmes économiques actuels à trouver une réponse à un développement sobre en ressources. Nous devons faire face à l’enjeu écologique et à l’enjeu de la répartition des revenus et des patrimoine. Mais il faut d’avantage traiter ces questions ensemble. » (Lucas Chancel)

Deuxième podcast France Culture de la série consacrée aux inégalités… Ainsi, beaucoup d’inégalités d’origine sociales ont des retentissements économiques, sur le revenu et le patrimoine, mais aussi écologiques. La chose est peut-être moins connue, pourtant la position sociale d’un individu ou d’un groupe, conditionne son accès aux ressources et son exposition aux risques. Le lieu d’habitation, la qualité de la nourriture, la capacité à fuir en cas de cyclones, tout ceci détermine la vulnérabilité ou la force de l’Homme face aux pollutions et aux aléas de la nature Justice sociale et justice environnementale seraient donc étroitement imbriquées; elles seraient même le combo nécessaire à l’amélioration de nos sociétés inégalitaires.

« Les pays du Sud vont devoir faire tout un tas d’investissements (routes, hôpitaux, écoles…) pour réduire la pauvreté. Mais ils peuvent apprendre des erreurs des pays du Nord, pour développer un nouveau modèle qui minimiserait le plus le contenu énergétique de chaque nouveau point de croissance. » (Lucas Chancel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *